L'Astronomie en toute simplicité

Mise en station

PDF

 

 

La mise en station d’une monture consiste à aligner l’axe en Ascension Droite (AD) de celle-ci avec le Pôle Nord Céleste (PNC ou NCP en anglais), c’est-à-dire à le rendre parallèle à l’axe de rotation de la Terre

Suivant l’activité envisagée on va distinguer plusieurs niveaux de mise en sation

  • Session visuelle rapide : on installe l’instrument entre deux nuages
  • Session visuelle normale : une bonne nuit d’observation
  • Session photographique pose courte : en général pour le planétaire
  • Session photographique pose longue : pour le ciel profond

Session visuelle rapide

  • Orienter le pied marqué N du trépied vers le Nord : on s’aide d’une boussole (on peut tenir compte de la déclinaison magnétique, on peut la calculer ici ou )
  • Mettre le trépied de niveau
  • Fixer la monture sur le trépied
  • La monture est mise en position de repos à l’aide des repères définis dans cet article
  • A l’aide des vis de réglage de latitude, régler l’inclinaison de la monture à la latitude du lieu en s’aidant du cercle gradué en latitude

Cette mise en station suffit pour l’observation des objets les plus brillants, de la Lune et éventuellement de quelques planètes, avec une fréquence de rattrapage de l’ordre de la minute

Session visuelle normale

On a réalisé la mise en station décrite précédemment

  • On tourne la monture autour de l’axe en Déclinaison (DEC) de 90° de façon à pouvoir utiliser le viseur polaire, on serre les freins
  • On suppose que le viseur polaire est bien centré avec la monture suivant la procédure décrite ici
  • On déplace la monture l’aide des réglages en Latitude et en Azimut pour amener l’étoile Polaire au centre du viseur polaire

EQMOD EQASCOM MES 1

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette mise en station est suffisante pour une utilisation uniquement visuelle

L’accès au viseur polaire nécessite toujours une certaine gymnastique d’autant plus que la monture est positionnée basse pour une meilleure stabilité

Pour facilité l’utilisation du viseur polaire j’ai acheté ce viseur d’angle

Viseur d'angle polaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Session photographique pose courte

Pour la photographie en pose courte (en général du planétaire), ou pour centrer un objet avec une plus grande précision, il faut améliorer la mise en station précédente, en effet l’étoile Polaire ne se situe pas exactement au Pôle Céleste.

Pour cela on va s’aider d’un logiciel pour connaître la position exacte de l’étoile Polaire en fonction du lieu et de l’heure de l’observation

J’utilise indifféremment PolarisFinder ou PolarFinder

PolarisFinder

 

PolarisFinder

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PolarFinder

 

PolarFinder

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

HEQ5 Viseur Polaire

 

En regardant dans le viseur polaire on pivote la monture autour de l’axe en AD de façon à ce que le petit rond Polaris soit à la position indiquée par le logiciel pour l’étoile Polaire

Utiliser ensuite les réglages en Latitude et Azimut pour amener l’étoile Polaire dans le petit rond Polaris

 

 

 

 

 

 

 

Avec cette mise en station la fréquence des rattrapages est beaucoup plus faible (environ toutes les 5 à 10 mn), on peut envisager des temps de pose jusqu’à 40 mn

Session photographique pose longue

La photographie en pose longue impose une mise en station encore puls rigoureuse que la précédente : meilleure sera la mise en station meilleur sera le suivi de la monture

Pour cela j’utilise la mise en station réalisée avec EQMOD, décrite dans cet article

Méthode D.A.R.V. – Maj du 18/12/2013

La méthode D.A.R.V. (Drift Alignment by Robert Vice) est une méthode basée sur la dérive des étoiles

  1. Mise en station avec au moins celle de la « Session photographique pose courte »
  2. Pointer la monture vers le Sud, Déclinaison à 0°
  3. Trouver une étoile de magnitude d’au moins 6
  4. Faire la mise au point sur cette étoile avec l’imageur
  5. Déplacer l’étoile du côté droit du capteur de l’imageur
  6. Mettre la monture en mode suivi
  7. Configurer le logiciel de capture pour une exposition de 125 secondes : les 5 premières secondes sont utilisées pour créer un point de référence
  8. Dès que les cinq premières secondes sont écoulées, à l’aide de la raquette déplacer la monture pour amener l’étoile vers le côté opposé du capteur de l’imageur
  9. Déplacer ainsi la monture pendant une minute, puis inverser le sens de déplacement de la monture
  10. Au bout de la deuxième minute stopper la monture
  11. Vous devez obtenir une image qui ressemble à ceci

DARV 1

 

 

 

 

 

 

 

Sur cette première image on voit l’angle de déviation : le but est d’arriver à n’avoir qu’une seule ligne

Pour arriver à cela on va jouer sur la vis de réglage en azimut : si le point de référence initial est plus bas que l’exposition finale, on ajustera la monture vers l’Est, puis on répète les étapes 5 à 11 afin d’obtenir une nouvelle image

On répète ce processus jusqu’à obtenir une seule ligne (angle de déviation à 0)

DARV 2

 

 

 

 

 

 

 

Si le point de référence initial est plus haut que l’exposition finale on corrigera vers l’Ouest

Une fois l’azimut fixé, il faut corriger la latitude : pour cela on dirige la monture vers l’Est ou l’Ouest, Déclinaison à 0°, et on réalise les mêmes étapes 3 à 10 que précédemment et on corrigera avec la vis de latitude jusqu’à obtenir une seule ligne.

On vérifie que l’alignement en azimut est toujours correcte, sinon on le corrige et on vérifie alors l’alignement en latitude

Si chaque alignement est correcte la mise en station est terminiée

Plus le temps d’exposition est long plus la mise en station sera précise, l’idéal est de couvrir l’ensemble du capteur

Abonnez-vous à ce blog par email.

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 88 autres abonnés

Contact

louis.joly_at_wanadoo.fr

Remplacer _at_ par @